DevoxxFR 2012 : autour de java

Pour faire suite à mon précédent article centré sur les tests, vous trouverez dans ce post les sessions de ce DevoxxFR qui ont retenu mon attention autour du thème java et son écosystème.

Les 3 A pour Java EE 6

Cet atelier est  animé par Alexis Hassler (@AlexisHassler), Antoine Sabot-Durand (@antoine_sd), Yann Blazart (@yblazart). Il permet d’avancer pas à pas dans la mise en œuvre des principales spécifications de Java EE 6. Par le biais d’instructions fournies sous forme d’un fichier PDF, chacun avance à son rythme et fait évoluer une application existante en y intégrant différents éléments de la spécification. Ainsi, JSF2.0, JAX-RS 1.0, CDI 1.0 mais aussi Arquillian sont abordés. Ce dernier ne fait pas partie de la spécification mais est très utile pour réaliser des tests d’intégration directement dans le conteneur.

Au final, une session “les mains dans le cambouis” intéressante, qui permet d’aborder JEE6 concrètement. Le public en sort avec un exemple complet et  fonctionnel.

Vous pouvez retrouver l’atelier à l’adresse suivante : https://github.com/antoinesd/Labs-Java-EE-6.

Developing, Deploying and Scaling in the Cloud with Play par James Ward (@_JamesWard) et Nicolas Leroux (@nicolasleroux)

Il existe des différences majeures entre Play 1 et Play 2 :

  • l’accès aux données : Ebean pour java,  Anorm pour Scala
  • les vues : par défaut les templates sont écrits en Scala ce qui permet d’avoir un typage fort dans les vues
  • les assets : en matière de CSS et Javascript, Play 2 propose de gérer nativement le code Less ou Coffescript
  • distribution des traitements avec Akka et le modèle d’Actor

Après la présentation des nouveautés, James et Nicolas déroulent une démo les mettant en œuvre.

Au final, je reste un peu sur ma faim, la démo aurait mérité d’être  plus poussée afin de mettre le framework vraiment en valeur.

Il reste qu’une vraie plongée dans Scala semble nécessaire afin de tirer parti au mieux de cette version 2 de Play.

CRaSH un shell pour étendre la plateforme Java par Julien Viet (@julienviet)

CRaSH est un shell  interactif pour la JVM, open source.

Grâce aux commandes  écrites en Groovy, Julien nous démontre qu’il est très facile d’interagir avec une JVM.  Se connecter à une JVM sur laquelle tourne un JBOSS, changer à chaud le niveau de logs, voir les pools JDBC, et  accéder aux indicateurs JMX est relativement aisé.

Ce qui fait également la puissance de CRaSH c’est la possibilité d’extension de la JVM en créant ses propres commandes.

Un outil intéressant, à avoir dans sa caisse à outils.

Changeons la conception de nos applications grâces aux services cloud par Cyrille Le Clerc (@cyrilleleclerc)

L’idée de cette session est de montrer qu’il est possible de mettre en ligne une application web en 3 mois et de l’exploiter simplement avec des Devs, pas d’Ops et surtout pas de serveurs.

Après un bref retour sur ce qu’est le Cloud, Cyril passe aux critères de sélection des différents services nécessaires, hébergement, base NoSql, stockage de fichiers, recherche Full Text, Email as a service, Captcha, monitoring. Tous ces services existent en ligne et pour environ 600€ par mois, Cyril montre qu’il est possible d’avoir une application opérationnelle et parfaitement scalable. Je retiens que pour un passage full Cloud, il y a  certains points à aborder avec attention :

  • pour la performance, la co-location de certains services est importante
  • les informations de fiabilité sont accessibles de façon transparente, chaque site propose sa page “health dashboard”
  • l’aspect juridique est important : en fonction de la localisation des services, le droit s’appliquant peut être très différent du droit français. La certification SAFEHARBOR est un gage de sécurité
  • sécurité : là il y a perte de la profondeur de sécurité d’un SI classique, tous les serveurs sont accessibles depuis le web
  • la tarification est difficile à prévoir, il faut faire attention aux offres non bornées

An overview of Guava: Google Core Libraries of Java

Session intéressante même si sur la forme elle s’apparente à un listing des fonctionnalités de la bibliothèque. Malgré tout Guava mérite vraiment qu’on y prêtre le plus grand intérêt.

Optimiser votre site web sur mobile par Romain Maton (@rmat0n)

Romain revient sur le fait qu’un site web, doit avoir sa propre version mobile. Il débute en présentant plusieurs sites non adaptés aux mobiles. Puis nous propose un certain nombre d’éléments à mettre en œuvre pour aboutir à un résultat optimal sur mobile.

Difficile de vous restituer la multitude de conseils promulgués par Romain. Dès qu’elle sera disponible, je vous invite à voir absolument cette session  sur Parleys.

Nouveau Look pour une nouvelle Vie: Spring, JQuery et HTML5 par Julien Dubois (@juliendubois)

Julien nous présente Tatami, un Twitter d’entreprise.

Il nous détaille les briques technologiques qui composent Tatami et leurs principaux intérêts. HTML5 (Gestion des formulaires, local storage, CSS3),  Jquery, Twitter Boostrap, Less CSS, Spring MVC Rest, Spring mobile, Phonegap (Apache Cordova), et NoSql /Cassandra.

Session intéressante même si le test de montée en charge face à l’application exemple de Play2  couplé à une base embarquée me semble discutable.

Bilan

Pour ma part j’ai achevé ces 3 jours à Paris avec un grand sourire, regonflé à bloc et avec déjà un œil tourné vers la session 2013.

Un grand merci à toute l’équipe DevoxxFR.

devoxxfr_3

Photo du site Devoxx France
m4s0n501

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>