Bien choisir son moteur de recherche écologique | Proxiad - Français

Bien choisir son moteur de recherche écologique

L’industrie informatique, et notamment du web, représente près de 10% des émissions de gaz à effet de serre.

Des gestes simples comme vider sa boîte mail régulièrement, désactiver les notifications, ou envoyer des mails sans pièces jointes permettent de réduire la pollution numérique, mais cela n’est pas suffisant.

Près de 93% de l’ensemble du trafic internet provient des moteurs de recherche.

Au niveau mondial, Google détient près de 91% des parts de marché. Depuis quelques années, de nouvelles solutions alternatives essaient de perturber ce monopole de la recherche internet.

Les moteurs de recherche éthiques

Les moteurs de recherche qui se qualifient d’écologiques sont en fait des méta-moteurs. Ils utilisent la technologie des moteurs de recherche traditionnels tels que Google, Bing et Yahoo mais reversent une partie de leurs revenus, générés par la publicité, à des causes écologiques, sociale ou humanitaires.

En ce qui concerne les moteurs de recherche « écologiques » francophones, les trois plus pertinents nous viennent de France :

  • Ecogine
  • Ecosia
  • Lilo

Comment bien choisir son moteur de recherche ?

Vous avez l’habitude de surfer via Google, choisissez Lilo ou Ecogine qui utilisent les mêmes algorithmes.

Vous avez l’habitude de surfer sur Bing, orientez-vous vers Ecosia.

En fonction de vos thèmes écologiques de prédilections, privilégiez Ecogine qui finance des associations de reforestation en Afrique et en Amérique Latine et enfin, Lilo vous donne le choix entre des projets sociaux et environnementaux en Belgique.

Les rejets de CO2 par les recherches

Surfer sur le Net génère une empreinte écologique mais il est possible de limiter celle-ci en multipliant les petits gestes au quotidien.

Et une diminution de quelques grammes d’émission de CO2 par jour peut paraître minime mais si on le multiplie par 3,77 milliards d’internautes, l’impact est énorme !

  • 30% du coût énergétique d’une requête en ligne viennent des équipements
  • 30% sont attribués aux datacenters qui stockent les données des moteurs de recherche et des sites navigués
  • 40% de l’énergie alimentent les réseaux

Quelques conseils pour des recherches éco-mobile

  • Préférer des recherches courtes : moins d’impact énergétique
  • Bien choisir l’application de recherche : gain carbone
  • Préférer la recherche par URL : gain carbone
  • Privilégier la recherche mobile via l’application plutôt qu’un navigateur : gain carbone
  • Adopter un affichage sombre : gain carbone moyen
  • Désactiver les widgets non utilisés : gain carbone moyen

Vous êtes maintenant prêts à adopter des sites de recherche plus green et éco-responsables ! Alors, quel moteur de recherche allez-vous choisir ?

par Laure Brisciano – Chargée de Marketing Digital chez PROXIAD NORD